Vous êtes ici :

Le mot du président

LA NAISSANCE DU SIRTOM

En 1973 quelques élus visionnaires posaient les bases et élaboraient les statuts de Syndicat intercommunal de Ramassage et de Traitement des OM, dont le siège était fixé en mairie de Jarny.

De 1973 à 1995 hormis la création du quai de transit de Valleroy qui sera fermé en 1989, le syndicat évolue peu ou en tout cas n’exerce pas véritablement sa double compétence : collecte et traitement des déchets ménagers. Dans la majeure partie des cas, les Communes procèdent elles-mêmes aux négociations avec des prestataires de services notamment au niveau de la collecte. Chaque commune a son propre mode de financement à savoir BG, redevances diverses et déjà pour 9 d’entre elles la TEOM. Le syndicat perçoit des contributions financières des communes.

 

UNE EVOLUTION IMPORTANTE

Les années 1995 et 1996 sont importantes pour l’évolution du syndicat. En effet, une nouvelle équipe prend les rênes du syndicat sous la Présidence d’André CORZANI, 1er adjoint jovicien à l’époque. La nouvelle équipe procède à un changement radical de la gestion de la structure, en affirmant sa double compétence collecte et traitement et en devenant véritablement un donneur d’ordre et un moteur de la politique de gestion des déchets ménagers sur le secteur de Briey, la vallée de l’Orne et sur le Jarnisy. Pour aboutir aux objectifs qu’il s’est fixé, le syndicat se structure et procède à l’embauche d’agents pour l’administration, la comptabilité, la communication, et enfin d’un Directeur à temps plein dès 1997.

En 1997-1998, le syndicat qui dans la majeure partie des cas fait appel à des prestataires de services, réfléchit en interne à la mise en place de son propre service de collecte.

 

LA MISE EN PLACE DE LA COLLECTE EN REGIE

Dans le courant de l’année 1998, la décision importante du passage en régie des activités de collecte du syndicat est prise et l’aventure commence au 1er janvier 1999 avec le ramassage de 9 communes adhérentes. Le syndicat prend son indépendance et installe ses activités à Moutiers. La régie de collecte fait vite la preuve de son  efficacité et se développe au fil des années. Elle atteint les objectifs qu’elle s’est fixés à savoir la maîtrise de ce qui est collecté et la maîtrise de coûts.

Aujourd’hui, nous assurons le ramassage des ordures ménagères, des objets encombrants, des sacs de tri et des déchets végétaux. Ce sont 22 agents techniques, chauffeurs et agents de salubrité qui assurent chaque jour ces missions de service public.

 

L’EVOLUTION DU SIRTOM DE 2001 A 2011

En 2001 :

La nouvelle équipe en place, sous la présidence d’Olivier Tritz 1° adjoint jarnysien, poursuit les actions mises en place et développe les activités du syndicat .

La première déchèterie du syndicat est créée à Trieux pour 15 000 habitants et est intégralement gérée en régie.

Le comité syndical prend deux décisions importantes :

La première consiste à la mise en œuvre de la TEOM sur l’ensemble de son territoire dès 2002 et la seconde à la mise en place de la collecte sélective en porte à porte dès juin 2002.

En 2003 :

La seconde déchèterie du syndicat est créée à Homécourt pour un bassin de population de plus de 24 000 habitants et est également gérée en régie. Pour les habitants du jarnisy, le choix est fait de signer un contrat de partenariat avec l’entreprise Barisien pour l’utilisation de la déchèterie située à Conflans en Jarnisy.

En 2004 :

Le choix est fait d’assurer sur une partie de l’année la collecte des déchets végétaux.

Successivement différentes communautés de communes prennent la compétence gestion des déchets ménagers.

La commune de Ville sur Yron décide de rejoindre le syndicat.

En 2005 :

Mise en place de la 1ere phase de récupérateurs enterrés pour le verre.

En 2006 :

Embauche d’un directeur technique.

En 2008 :

Toujours sous la présence d’Olivier Tritz, nous poursuivons les actions engagées en ayant comme objectif majeur l’optimisation des services rendus et la maîtrise des coûts. Par ailleurs, compte tenu du développement rapide de ses activités, le syndicat doit trouver une solution pour ses locaux administratifs et techniques. Les aléas miniers sur Moutiers poussent le syndicat à s’installer à Jarny.

Déménagement sur deux sites : l’administration rue Mozart et la flotte et les équipages dans l’entreprise Pasquini et location de préfabriqués dont une salle de repos, des vestiaires, des douches et des sanitaires.

En 2009 :

2° phase de mise en place de containers enterrés pour le verre.

En 2010 : enfin nous trouvons un terrain pouvant accueillir notre siège.

Un compromis de vente est signé.

En 2011 :

Olivier Tritz est élu conseiller général et donnant suite à l’engagement fait lors de sa campagne électoral de ne pas conserver son poste de président, il démissionne.

Nouvel élection et nouvelle équipe : je suis élu président, élu doncourtois, depuis 1989 je suis délégué membre du bureau et en 1995 vice-président.

La gestion de ce syndicat me tient à cœur pouvant agir sur le plan environnemental plus particulièrement.

 

LA CONSTRUCTION DU SIEGE

Cette même année je signe devant le notaire les documents et le Sirtom est enfin propriétaire d’un terrain sur la zone industrielle de Jarny-Giraumont.

Les appels d’offres sont lancés.

Une demande de subvention est déposée à la sous-préfecture dans le cadre de la DETR qui se concrétisera par l’attribution d’une subvention de 131.000€.

Le maître d’œuvre et les entreprises choisis, les travaux débutent le 18 juin 2012, il aura fallu 13 mois de travaux pour pouvoir nous installer sur ce site sécurisé en Juillet de cette année. (Coût prévu 765 000 € ; coût réalisé 745 000 €)

Pendant cette période, 52 réunions de chantiers se sont tenues et je remercie les élus et les personnels toujours présents, actifs et impliqués.

 

LES REMERCIEMENTS

Mes remerciements à notre maître d’œuvre M. Lux. Remerciements aux entreprises qui ont tenus les délais en dépit des conditions climatiques et des aléas d’approvisionnements de certains matériaux.

Avec cet ensemble le personnel du syndicat est installé dans des conditions de travail optimales.

Je profite de cette occasion pour remercier le personnel administratif pour son implication et pour faire avancer notre structure encore plus loin. 2011 voit l'arrivée d’agent administratif et 2012 l'embauche d’une coordinatrice du tri.

En ce qui concerne le personnel technique j’ai une pensée particulière pour le métier difficile effectué par tous les temps avec des horaires particuliers au service de la population, des 29 villes et villages soit 54000 personnes et 23000 foyers. 5 agents de salubrités vacataires sont titularisés en raison de départs à la retraite ou pour raison de santé en nombre équivalent.

 

L’AVENIR DU SYNDICAT

La constitution de ce siège c’est déjà le passé.

Regardons vers l’avenir de grands défis sont à relever comme la diminution du tonnage des déchets ultimes, développer les quantités de matériaux valorisables issus des collectes sélectives, augmenter la valorisation de façon générale, engager la réflexion sur la fiscalité, développer la redevance spéciale, généraliser la conteneurisation sur l’ensemble des communes facilitant la collecte et préservant la santé de nos agents, diriger nos actions de communication et de prévention vers l’ensemble de la population, des collectivités locales et associatives, ainsi que de nombreuses interventions dans les écoles avec l’aide des inspections de Briey, de Jarny et des enseignants qui nous soutiennent.

 

LA MAÎTRISE DES COÛTS

La recherche de la maîtrise des coûts est de plus en plus accrue, en particulier avec l’optimisation des collectes, avec la communication sur le tri et la diminution des déchets alimentaires.

Nous sommes engagés avec le CG dans le cadre du projet du plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux.

De nombreuses rencontres se sont déjà tenues et de nombreuses autres se tiendront afin d’appréhender avec sévérité l’avenir vers les objectifs prévus par ce plan pour les années 2015, 2019 et 2025.

Je remercie l’équipe du bureau syndical et l’ensemble des délégués du comité qui permettent au syndicat d’avancer et surtout d’évoluer.

 

Organigramme

  • Le comité syndical, qui se compose de l’ensemble des représentants des différentes communes membres, règle par ses délibérations le fonctionnement du syndicat intercommunal. Il s’agit d’une compétence de droit commun très large dont  le vote du budget est l’acte principal. Le Comité Syndical est convoqué à l’initiative du Président qui fixe l’ordre du jour.

Quels sont vos représentants ?

Lien vers la liste des délégués

  • Bureau syndical

Le bureau syndical définit les orientations stratégiques et est force de proposition auprès du comité syndical qui se prononce par un vote.
Il est composé par un Président, 8 Vice-Présidents.

Président: Alain FRANTZ

1er Vice-Président : Gérard HYPOLITE, chargé  des questions relatives au traitement des déchets ménagers.


2ème Vice-Président : Julien BESSEDJERARI, chargé des questions relatives aux finances


3ème Vice-Président : René METZINGER, chargé des questions relatives au fonctionnement des déchèteries


4ème Vice-Président : Benoît BACCHETTI, chargé des questions relatives à la communication et la prévention des déchets


5ème Vice-Président : François DIETSCH, chargé des questions relatives à la législation, les affaires juridiques et la sécurité


6ème Vice-Président : Robert DEFER, chargé des questions relatives à la collecte des déchets ménagers


7ème Vice-Président : Carlo CARLI, chargé des questions relatives aux relations avec les collectivités locales et partenaires


8ème Vice-Président : Joseph FERRARELLI, chargé des questions relatives à la fiscalité à destination des entités économiques

 

  • Les commissions
LES FINANCES
Madame TOURNEUR et messieurs ANTCZAK; PETIT JEAN; BAUDET; JEAN PHILLIPE; VACCANI
LES DECHETS MENAGERS
Madame DESENCLOS et messieurs BRUNETTI ; GRIMALDI ; ZAMPETTI
LE TRAITEMENT DES DECHETS MENAGERS
Madame ROUQUIER et messieurs LAFOND; BANAS; GRIVEL; LAMORLETTE; SCHWARTZ; VACCANI
COMMUNICATION PREVENTION ET LEGISLATION
Mesdames TOURNEUR; MANGEL; MARTEL et monsieur DIDIER
  • Services administratifs et techniques

Directeur Général des Services : Hervé BARBIER
Directeur des Services Techniques : Stéphane ZANIER
Responsable Technique : Jean-Pierre ROUGE
Responsable des Déchèteries : Pierre GAYSSOT
Responsable communication et prévention : Anne SANTAROSSA
Communication et prévention : Aurore OSTER & Magalie KLEIN
Comptabilité et Secrétariat : Monique BLONDEAU et Stéphanie MIANO
Accueil : Angélique CHECINSKI

Services techniques : 24 agents

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.